ADOPTER LA BONNE PROTECTION POUR ÉVITER LES EFFETS SECONDAIRES DU DIANABOL

Le Turinabol
27 mai 2015
best dianabol brands
Top 7 Marques de Dianabol en 2019
5 juin 2015

Comme la plupart des stéroïdes anabolisants, si le Dianabol est utilisé à outrance ou hors du dosage recommandé, il peut entrainer certains effets secondaires dommageables pour la santé.

Tout complément sportif doit donc être pris avec une bonne connaissance du produit ainsi que les protections nécessaires pendant la cure.

Les risques éventuels du Dianabol :

Malgré ses nombreux bienfaits sur le déploiement des performances physiques, le Dianabol n’en comporte pas moins de potentiels effets secondaires s’il est pris en excès et sans protection.

Les risques liés à une prise incontrôlée de Dianabol sont les suivants :

  • L’aromatisation : la prise de stéroïdes anabolisants va entrainer un dérèglement hormonal à l’intérieur du corps. La testostérone va en effet, se retrouver en excès avec l’arrivée de la testostérone synthétique. Afin de gérer cet excédent, le corps va alors dans un premier temps, stopper la production naturelle de testostérone. Dans un second temps, l’organisme va produire plus de DHT et tenter de réduire l’excédent de Testostérone en la convertissant en œstrogène et plus particulièrement en estradiol (hormone féminine). Cette conversion va se produire grâce à l’enzyme aromataze. La transformation de la testostérone en œstrogène va alors entrainer des conséquences néfastes sur l’organisme : apparition de seins (gynécomastie), rétention d’eau, développement de la masse graisseuse. Afin d’éviter le risque d’aromatisation, la prise d’anti-estrogènes pendant la cure est essentielle.    
  • La toxicité du foie : pris par voie orale, le Dianabol va avoir une incidence directe sur votre foie. À des doses élevées et une utilisation prolongée, il peut même provoquer des lésions hépatiques sévères. Afin de protéger votre foie pendant votre cure de Dianabol orale, il est important de prendre une protection telle que le SamaGen qui favorisera le renouvellement des cellules ainsi que la cicatrisation des cellules endommagées.
  • Dérèglement de l’axe HPTA : pendant la cure de Dianabol, votre organisme va stopper la production de testostérone naturelle afin de limiter l’excédent de l’hormone. Cette suppression va entrainer un dérèglement complet du fonctionnement de l’Axe HPTA. Rappelons que l’axe HPTA joue un rôle essentiel dans le processus de reproduction masculine. Effectivement, il va permettre la sécrétion de deux hormones reproductives :

                – L’hormone LH (lutéinisante) produisant l’hormone sexuelle, la testostérone.
                – L’hormone FSH (folliculo-stimulante) favorisant la production de spermatozoïdes

À la fin de la cure de Dianabol, votre corps va se retrouver en déficit de testostérone puisque sa production naturelle aura été stoppée pendant la cure et l’hormone synthétique se sera alors dissipée. Le dérèglement de l’axe HPTA peut alors conduire à ce moment précis à une atrophie des testicules ainsi qu’à un état de stérilité. Afin d’éviter de tels désagréments, la relance du fonctionnement de l’axe HPTA est donc primordiale. Cette relance passera par une thérapie post cycle (PCT)

  • Impact androgénique fort : de par sa forte puissance androgénique, le Dianabol est déconseillé aux femmes afin d’éviter des risques de virilisation tels que l’apparition d’une pilosité excessive, une voix plus grave, ainsi que des problèmes de peau. Ces effets virilisants peuvent même apparaître chez les femmes à des doses très faibles. Il leur est donc fortement déconseillé d’utiliser ce stéroïde.  

Un surdosage du produit peut également entrainer de l’hypertension et/ou des troubles du rythme cardiaque.

 

Résumé des effets secondaires et protections

EFFETS SECONDAIRESPROTECTIONS
GynecomastieNolvaGen (Nolvadex), ArimiGen (Arimidex), Aromasin
Atrophie testiculaireHCG Vitagon, ProviGen (Proviron)
StérilitéHCG Vitagon, ProviGen (Proviron), ClomiGen
Production de TestostéroneClomiGen (Clomid), HCG Vitagon
Dégradation du foieLegalon 70, SamaGen (Samarin), Liv52, Desmodium

Comment se protéger lors d’une cure de Dianabol :

Afin de profiter pleinement des bienfaits du Dianabol, sans avoir à vous soucier des potentiels effets secondaires, vous allez donc accompagner votre cure de protections.

  • Pour la protection de votre foie : Afin d’empêcher la dégradation du foie lors d’une cure de stéroïdes orale (les cures par injections ne dégradant pas le foie), il est conseillé d’utiliser soit le Légalon 70 ou le SamaGen pendant votre cure. Il s’agit de produits similaires, mais avec une posologie différente.

  • Pour bloquer l’aromatisation : La meilleure et la plus efficace des protections actuelles pour bloquer l’aromatisation est l’AnaGen (Arimidex). Effectivement, l’AnaGen représente un puissant anti-œstrogène appartenant à la famille des inhibiteurs d’Aromatase. Il va donc agir directement sur la production d’œstrogènes en bloquant l’enzyme aromataze. Il est recommandé de prendre 1 mg tous les deux jours.

  • Pour limiter les effets œstrogéniques : Il est aussi possible de diminuer les risques œstrogéniques en prenant du NolvaGen avec du ProviGen.
         – Le ProviGen constitue un composé de mestérolone. Il s’agit d’anti-œstrogène très puissant, empêchant l’aromatisation des stéroïdes en œstrogène. Il aide aussi à lutter efficacement contre la stérilité.
         – Le NolvaGen quant à lui est un composé de citrate de tamoxifène. Il va limiter le nombre œstrogène dans le corps en agissant sur les récepteurs d’œstrogène. Le NolvaGen va alors empêcher la gynécomastie et diminuer significativement la rétention d’eau.
  • Le ProviGen et le NolvaGen sont toujours pris ensemble afin d’agir efficacement. Cependant, à l’heure actuelle, l’Anagen reste la solution la plus efficace pour empêcher les problèmes liés à l’aromatisation. Il s’agit de la nouvelle génération d’anti-œstrogènes.
  • Pour stopper le développement de la gynécomastie : ecas de gynécomastie, le tamoxifène est utilisé dans 80 à 90 % des cas. C’est ce que l’on appelle un traitement SERM (selective estrogen receptor modulators).

  • Pour relancer la production de testostérone naturelle et rééquilibrer l’axe HPTA : afin de retrouver votre équilibre hormonal naturel et préserver les gains acquis pendant votre cure, il est indispensable de réaliser une thérapie post cycle (PCT) après votre cure de Dianabol. Cette cure se réalise une fois que les effets androgènes du stéroïde ont totalement disparu. Pour les cures normales, le ClomiGen combiné à du NolvaGen, est pris pendant 21 jours, à raison de 50 mg de ClomiGen et 20 mg de NolvaGen par jour. Pour les cycles longs, la PCT peut être réalisée avec de l’HCG. Des injections d’HCG durant la relance ou même lors de votre cure (à partir de la 3e semaine) peuvent prévenir ou corriger un problème d’atrophie testiculaire. Le HCG qui est une abréviation anglaise de Human Chorionic Gonadotrophin est utilisé pour relancer de production de testostérone.

Nous vous rappelons que les stéroïdes peuvent être dangereux s’ils sont pris de manière irresponsable.

La réussite de votre cure de Dianabol va donc passé par le respect du dosage recommandé, accompagné des protections adéquates et d’une sérieuse thérapie post cycle.

Petite astuce

Vous pouvez aussi utiliser de la vitamine C en complément pour abaisser le taux de cortisol, et de la vitamine E pour renforcer l’effet du HCG (si vous faites une relance à base de celui-ci).

Conclusion

Si vous utilisez toutes ces protections (NolvaGenProviGen ou AnaGenLegalon 70 ou SamaGenClomiGen ou HCG) vous n’avez absolument rien à craindre en termes d’effets secondaires, bien sûr encore une fois tout en respectant les doses conseillées.

Dianabol Coach

Je serai heureux de vous aider avec votre cycle de Dianabol.

Êtes-vous débutant, intermédiaire, professionnel?

Il suffit de cliquer ici pour avoir votre cycle de dianabol gratuitement :

je veux mon cycle gratuit

Comments are closed.